Rosetta

Philae à l’assaut de sa comète !

 Notre association a participée, depuis le palais de l’Univers et des Sciences, à la retransmission de l’atterrissage de Philae.

Cet appui logistique consistait à fixer définitivement une parabole, puis à configurer un récepteur satellite, stabilisé sur une fréquence précise, pour relayer, sur les écrans du dôme panoramique du P.L.U.S., les images de l’atterrissage du robot d’exploration Philae sur la surface d’une comète nommée Tchourioumov-Guérassimenko. 115 personnes ont assisté, en direct, le mercredi 12 novembre dernier, à cette retransmission et à la conférence technique.

Approuvée en 1993, par le comité des programmes scientifiques de l’agence spatiale européenne (ESA), la mission Rosetta avait pour objectif d’accompagner la comète dans sa course autour du soleil. Après avoir réussie cette satellisation, autour de ce noyau cométaire de 4 kilomètres, doté d’une gravité infime, Philae (un module cubique de près de 100 Kilos, pour 1 mètre de côté), malgré un atterrissage vallonné d’obstacle, et après avoir effectué un voyage de dix ans dans l’espace, a réussi son immobilisation sur ce corps en mouvement. Certes dans une zone accidentée, mais Philae a rempli tous ses objectifs scientifiques. Concluant ainsi la fin d’une aventure ambitieuse nourrie d’une extrême complexité.

Pourquoi avoir choisi ces noms ?

Philae a2rsComme Rosetta – le transporteur Européen - Philae (voir la photo de la maquette) fait référence à la pierre de Rosette, grâce à laquelle Champollion (1790 – 1832), le père de l’égyptologie, a déchiffré les hiéroglyphes au 19e siècle. C’est en fait le nom d’une ancienne île égyptienne (submergée par le lac Nasser) où a été trouvé l’obélisque, dont les inscriptions ont fourni à l’égyptologue les clés pour mener à bien sa traduction. De son côté, la comète Tchourioumov-Guérassimenko (nom de code 67P) porte, quant-à-elle, le nom des deux astronomes ukrainiens qui l’ont découverte en 1969.

Après une course effrénée entre l’Est et l’Ouest, qui vit Neil Armstrong (1930-2012) et Buzz Aldrin décrocher la Lune, ceci constitue une première dans l’histoire de la conquête spatiale. C’est aussi une belle occasion scientifique pour étudier notre système solaire et même des origines de la vie !

Sachez également que, en plus de celui de CAPPELLE-LA-GRANDE, d’autres pôles scientifiques ont relayés, en direct, avec leurs propres moyens techniques, la diffusion de cet atterrissage : Toulouse, Paris, Darmstadt (Allemagne).

Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos activités, vous pouvez nous contacter au 03.28.25.10.99 ou venir nous rendre visite, le mercredi et le samedi après-midi, au siège de l’association situé dans l’ancienne école Delvallez (citée des cheminots).

Nous tenons à remercier monsieur Jérôme Cérotti, le directeur et organisateur de cette conférence, pour son aimable invitation, mais aussi nos animateurs messieurs Jean BINOT (F1ESA), Daniel BELLE (F0FRJ), Claude WEXSTEEN (F6GSD), Fabrice GOETGHEBEUR (F4BMK), Robert DESCHODT (F1FXN) et M. Maurice BRAEM (F5NLK) pour leurs contributions à cette journée, ainsi que les collaborateurs du P.L.U.S pour leur agréable accueil.

Télécharger nos articles sur Rosetta:

Article Rosetta du journal communal de CAPPELLE-LA-GRANDE [n°571, page n°04].